Dans un contexte de vieillissement du parc français des ascenseurs (50% des 620.000 ascenseurs existants ont plus de 25 ans) et dans un souci de performance énergétique, la région Ile de France a décidé de mettre en place un plan « ascenseurs » destiné dans un premier temps au parc privé et qui se déclinerait en plusieurs volets (alors que les subventions allouées dans le cadre du dispositif MaPrimeRenov’ ou MaPrimeAdapt’ de l’ANAH ne concernent pas cet équipement).

  • Le volet financier permettrait aux copropriétés, composées à plus de 60% de propriétaires occupants, de se voir allouer une aide régionale pour soit soutenir les études préalables aux travaux ou financer l’AMO (assistance à maîtrise d’ouvrage) à hauteur de 50% dans la limite de 1.000 € (par ascenseur) soit financer les travaux de rénovation à hauteur de 50%, dans la limite de 30.000 € de subvention.

Cette dernière ne s’adresserait qu’aux copropriétés relevant d’une procédure publique de prévention ou de redressement, initiée à la demande des territoires et financée en partie par l’ANAH.

La contrepartie résiderait dans un niveau de performance énergétique à atteindre, sachant que des travaux de rénovation peuvent permettre de réduire la consommation d’énergie de l’appareil de 65%.

  • Aujourd’hui, un technicien se voit chargé de la maintenance de près de 200 ascenseurs le week-end alors que ce chiffre devrait être divisé par 2.

Un volet « formation » est prévu afin de relancer et accroître l’offre existante, sous la forme d’un soutien à la mise en place d’un BTS spécifique ou d’une meilleure information sur le métier en lui-même.

Aujourd’hui par ailleurs, la fédération des ascensoristes propose d’instaurer un dispositif calqué sur le modèle de MaPrimeRenov’, afin de faciliter la modernisation du parc national.

Véritable enjeu sociétal, la rénovation s’accompagne d’un triple objectif : préserver la sécurité de chacun, réduire la facture énergétique des appareils et renforcer la prévention de la perte d’autonomie, face au vieillissement de la population.