Par un arrêt rendu le 8 avril 2021 par la 3ème chambre civile, la Cour de Cassation a consacré le principe d’une possible action, oblique, en résiliation de bail d’un locataire, lorsque ce dernier contrevient à ses obligations et que le bailleur est défaillant. Cette décision est intervenue dans le cadre des agissements du locataire allant à l’encontre des dispositions du règlement de copropriété .